CIOMAL
 
AccueilActivitesBrésilDroits humains en développement durable

Droits humains et développement durable

Le droit de ne pas subir de discrimination est un droit fondamental inscrit dans la Déclaration universelle des droits de l’homme et dans la Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées. Il en est de même pour le droit à la santé et aux soins, l’accès à l’éducation et l’égalité des droits et des chances des femmes et des hommes.

La discrimination que subissent les personnes atteintes de la lèpre entraîne des conséquences sur de nombreux aspects de leur vie : perte du travail, du logement ou des possibilités d’études, éclatement des ménages. Les enfants de parents atteints de la lèpre subissent souvent le rejet à l’école et dans leur entourage. Les personnes diagnostiquées avec la lèpre peuvent se voir refuser l’accès à la santé. Dans plusieurs pays, elles ne sont pas admises dans les hôpitaux.

Il s’agit de violations du Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels qui garantit le droit à un niveau de vie suffisant pour soi-même et pour sa famille, le droit au logement, à la santé et à l’éducation.

En 2010, le Conseil des droits de l’homme de l’ONU adoptait une résolution spéciale demandant « l’élimination des discriminations contre les personnes atteintes de la lèpre ainsi que leur familles ». Cette reconnaissance du problème au niveau international est certes importante, toutefois elle n’a pas été suivie de mesures contraignantes.

A travers les campagnes d’information et de sensibilisation, CIOMAL contribue à la lutte contre la discrimination des personnes atteintes de la lèpre. CIOMAL travaille à ce que les personnes atteintes de la lèpre soient perçues comme « personnes soufrant de handicaps », ce afin de changer le regard de la société sur elles et leur permettre d’intégrer des programmes nationaux destinés au personnes handicapées.  

À travers son projet de réhabilitation socio-économique, CIOMAL participe à sortir de la pauvreté extrême les personnes atteintes par la lèpre et leurs familles, en leur fournissant un toit, des facilités de formation scolaire et des aides pour monter un petit commerce. En ce sens, CIOMAL participe à la lutte en faveur des droits économiques sociaux et culturels, qui constituent, avec les droits  civils et politiques, des droits de l’homme fondamentaux.