Les Ordres protestants de Saint-Jean de Jérusalem

Membre du Prieuré d’Allemagne, le Bailliage de Brandebourg avait obtenu en 1382, par le traité de Heimbach, une certaine forme d’autonomie par rapport à l’Ordre Souverain Militaire Hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem, dit de Rhodes, dit de Malte, dont il faisait partie.

En 1538, le Bailliage de Brandebourg devait opter pour la Réforme, puis se constituer en Ordre protestant sous la dénomination de Bailliage de Brandebourg de l’Ordre hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem.

Aujourd’hui, le Bailliage de Brandebourg de l’Ordre de Saint-Jean compte quelques 3’300 Chevaliers protestants, répartis en 23 Associations ou Commanderies allemandes, et Commanderies non-allemandes (Autriche, Hongrie, Finlande, France et Suisse).

La Commanderie suisse de l’Ordre de Saint-Jean compte aujourd’hui environ 130 Chevaliers, répartis sur 6 Sous-Commanderies (Bâle, Berne, Genève, Neuchâtel, Vaud, et Zurich).

Comme leurs frères de l’Ordre de Malte, les Chevaliers du Bailliage de Brandebourg de l’Ordre de Saint-Jean s’activent dans le témoignage chrétien et l’aide humanitaire diaconale aux blessés de la vie.

Il existe enfin en Angleterre, au Pays-Bas et en Suède d’autres Ordres hospitaliers de Saint-Jean, autonomes et non-catholiques. Ils s’unissent au Bailliage de Brandebourg dans le cadre de l’Alliance des Ordres de Saint-Jean. Ces Ordres de Saint-Jean entretiennent des liens étroits et cordiaux avec l’Ordre de Malte, notamment dans le cadre de réunions de travail et d’échanges régulières en marge de celles de l’Alliance.

CIOMAL

CIOMAL Genève

28A, chemin du Petit-Saconnex

1209 Genève, Suisse

Tel. : +41 (0)22 733 22 52